Eclaireurs et Eclaireuses unionistes


Ca s'est passé cet été...

La B.A Pastek! au Népal

Bonjour ! Ici l’équipe scoute Pastek du groupe local de Boulogne. Vous avez passé un bel été ? Nous oui, car cet été a vu se réaliser le projet que nous construisons et menons depuis deux ans !
Deux ans passés à réfléchir à l’action que nous voulions mener, trouver une destination, un partenaire, planifier chaque journée sur place, récolter des fonds, des subventions, et au final, tout cela est passé tellement vite que nous nous sommes retrouvés, le 10 juillet à 6 heures du matin, à atterrir à l’aéroport de Kathmandu, capitale du Népal (au nord de l’Inde pour ceux qui ont quelques lacunes géographiques).

Nous avions choisi cette destination car ce pays a été fortement affecté par un séisme en 2015, frappant toute une population déjà très pauvre, et laissant derrière lui un pays en reconstruction et dans le besoin. De plus, le fil rouge de notre projet était l’échange culturel, et la culture népalaise est très riche et surtout très différente de la nôtre (2 religions, l’hindouisme et le bouddhisme, 103 ethnies, 4 langues différentes…). Nous avons passé une première journée à nous acclimater au décalage horaire, à nous installer dans la guest house où nous logions, ainsi qu’à découvrir les routes locales où des bus surchargés foncent tout schuss dans la ville, slalomant entre des scooters, des vaches et des trous dans la chaussée.

Puis dès le 2ème jour, nous nous sommes rendus au centre DHC. Il s’agit d’un centre qui accueille 11 enfants dont les parents ne peuvent pas s’occuper. La plupart des enfants sont handicapés ;5 garçons et 6 filles âgés de 6 à 15 ans : Samuyal, Puja, Hira, Anup, Anjal, Ramesh, Puspa, Sunita, Sumitra, Yam Kumari & Kumari. Grâce à Amrit, le directeur du centre, ils sont tous inscrits dans une très bonne école à Kathmandu. Tous les matins, nous nous rendions donc au centre pour y organiser des activités avec les enfants : nous alternions entre activités de plein air (chasse au trésor, jeu de l’oie géant tracé à la craie dans le centre), et activités culturelles dans l’optique d’un échange. Ainsi nous faisions des activités musicales, où les enfants nous apprenaient des danses et chants népalais (le célèbre Resham Firiri), et en échange nous leur avons appris Frère Jacques. Nous avons aussi cuisiné tous ensemble une mousse au chocolat à la française, tandis que chaque matin, nous partagions un repas avec eux, le dahl bat, un plat de riz et de lentilles (très épicé, sinon ce n’est pas drôle), servi à 9 heures du mat. À côté de ça, nous avons fait beaucoup de petits jeux (le Killer était leur préféré) et d’activités manuelles (pâte à modeler, peinture, perles...). Un jour où ils n’avaient pas cours, nous les avons emmenés dans un parc d’attraction, où les enfants s’amusaient comme des fous dans le parc aquatique (pour la plupart d’entre eux, c’était la première fois qu’ils nageaient, et tout s’est très bien passé, ils ont tous adoré !).

Tous les enfants étaient adorables, le contact entre nous s’est super bien passé : les enfants, même les plus jeunes, parlaient tous bien anglais, ce qui a facilité les choses ! Pendant que les enfants étaient en cours, nous avions de quoi nous occuper. Nous avons en effet du Côté des scouts participé à l’achat de briques afin de construire une terrasse devant le centre. Nous avons aussi profité de ces temps libres pour faire de nombreuses visites à Kathmandu : à commencer par le Bouddha Stupa, un des nombreux temples en l’honneur de Bouddha, immense et très coloré. Nous nous sommes également rendus à Bakhtapur et à Patan, deux villes médiévales en bordure de Kathmandu où l’on trouve de nombreux temples très anciens (et malheureusement, beaucoup sont détruits à cause du séisme). La dernière semaine, nous nous sommes rendus à Pokhara, ville beaucoup plus calme que la capitale, située en bordure d’un immense lac et des premières montagnes de l’Himalaya. Dans cette ville nous avons pu faire deux randonnées en montagne, ainsi qu’un petit tour de pédalo sur le lac, ce qui fait toujours plaisir.

Si on doit retenir quelque chose de ce voyage, c’est qu’à l’autre bout de la Terre, il y a des enfants qui n’ont pas les mêmes chances que nous, le même confort, qui ont grandi sans famille, malades, handicapés. Et qui pourtant au fond sont exactement comme nous. Ils ont les mêmes rêves que nous, veulent devenir footballeurs et/ou médecins. Eux aussi veulent aider les autres. Quand j’ai raconté à ma grand-mère que le rêve de ces enfants qui n’avaient rien ou presque comparé à nous, c’était de devenir médecin, ou travailleur social, elle m’a dit « Au moins ils ont un cœur qui marche bien ». J’ai trouvé ça beau.

Ce mois fut donc riche en rencontres, en aventure humaine et en aventure tout court. C’est une expérience que nous conseillons à chacun. Construire un projet de solidarité, de découvrir d’autres cultures, ça marque à vie. Il n’est pas évident de résumer un mois en quelques lignes ! En revanche, avec un film, c’est mieux ! En effet, nous avons tourné durant ce voyage un film documentaire sur notre expérience. Une fois que le montage sera fini, vous pourrez découvrir un témoignage de notre équipe, ainsi que celui du directeur du centre et des enfants. Vous serez bien sûr invités aux différentes projections !

Nous tenions à remercier du fond de nos cœurs tous nos parents, familles, amis, le groupe local de Boulogne, les paroissiens, les villes de Boulogne et de Sèvres, l’Ordre de Saint-Jean, l’association Pile et Face et, bien sûr, tous les enfants et adultes du centre DHC, sans qui ce projet n’aurait tout simplement pas été possible.

À très vite,

Alexandra, Cécile, Eliott, Marion, Matteo, Valentine, Temminckii & Grizzly, pour Pastek !
pastek.eeudf@gmail.com

 

Camp d'été des Louveteaux en Normandie

Cet été en Normandie, de petits narvals ont dû fuir les eaux marines et leurs maisons à cause de la disparition inexpliquée des poissons et d’un environnement de plus en plus pollué. Au cours de leurs multiples péripéties, ils ont rencontré des personnages atypiques tels que la reine Narvaline, Platoon le philosophe, Bigoudie et Bigoudae les sœurs bigorneaux. Un long voyage leur a permis de découvrir les falaises d’Etretat et tant d’autres paysages normands et rencontrer des tas d’autres peuples venus d’ailleurs qui les ont aidés à devenir des… licornes ! Mais le plus important dans tout ça, c’est l’amitié qu’ils ont liée avec les louveteaux de Lille Métropole. Enfin bref, un camp toujours aussi instructif et plein d’émotions partagées.
C’est donc fatigués mais motivés que nous sommes repartis pour une nouvelle année toute aussi mouvementée et unioniste ! 


Notre groupe local "Adrien Alger"

Créée le 2 février 1911, la troupe de Boulogne est une des premières troupes unionistes de France.

Activités de scoutisme pour les enfants à partir de 8 ans.

Conseillère du groupe local : Isabelle Triol

Site : http://eeudfboulogne.fr/

 

Isabelle Triol, conseillère du groupe local
Isabelle Triol, conseillère du groupe local


Calendrier 2017-2018

Cliquez pour agrandir ou téléchargez le calendrier ci-dessous.
Cliquez pour agrandir ou téléchargez le calendrier ci-dessous.
Télécharger
Calendrier des sorties des EEUdF de Boulogne en 2017 et 2018
calendrier20172018 EEUDF.pdf
Document Adobe Acrobat 302.6 KB

Assemblée générale et fête du groupe local scout !

Dimanche 8 janvier se sont tenues l’assemblée générale et la fête du groupe local scout.

Notre groupe local compte 84 adhérents, dont 22 louveteaux, 31 éclaireurs, des responsables et 15 jeunes répartis en trois branches aînées unionistes (BAU) : les Fennecs et les Pastek, qui vont mener l’été prochain un projet de solidarité, au Cambodge pour les Fennecs, au Népal ou au Vietnam pour les Pastek, et la nouvelle branche aînée, les K-Pouches.

Frédéric Morand, maire adjoint, était présent et a souligné le dynamisme du mouvement scout à Boulogne et le fait que les valeurs scoutes trouvaient un vif regain d’intérêt auprès des familles boulonnaises depuis quelques années.

Après l’AG, place à la fête avec les rétrospectives des camps louveteaux et éclaireurs qui ont permis aux scouts de revivre avec rires et émotions leurs aventures estivales et aux parents de les partager avec eux. Puis un goûter avec galettes et vin chaud (et jus de fruits pour les plus jeunes !) a permis à tous de se retrouver.


Une nouvelle BAU : les K-Pouches

Bonjour à tous !

Nous sommes la nouvelle branche aînée unioniste de la troupe de Boulogne, formée de quatre éclaireurs : Xénia Velay/Kalao, Anaïs Delort/Chikaree, Louis Pommarel/Kodiac et Hadrien Brunat/Nanuk, ainsi que deux anciens chefs scouts (Malcolm Urie/Basenji et Louis Ganzin/Orignal).

Nous nous appelons les K-Pouches car nos noms scouts contiennent tous la lettre K. Vous nous connaissez puisque c’est nous qui avons fait le service pour le déjeuner de Noël de la paroisse !

Nous préparons un projet humanitaire sur deux ans qui se déroulera en été 2018. Nous aurons donc besoin de votre aide pour récolter de l’argent. Vous pouvez nous contacter pour divers services comme le baby-sitting, le ménage, les courses ou tout ce qui vous semble réalisable par une bande de jeunes motivés ! On compte sur vous !

Les K-Pouches