· 

L'éditorial du Président

Dieu nous appelle

L’été approche, et avec lui la fin de notre année de vacance, débutée en juillet 2018. C’est une grande satisfaction que cette période si particulière dans la vie d’une paroisse se soit si bien déroulée. Mais c’en est une plus grande encore d’avoir trouvé en temps et en heure notre nouveau pasteur. Ou plutôt notre nouvelle pasteure. Qui n’a pas encore pris son poste mais fait déjà l’unanimité.

 

Helena Vicario est venue prêcher le dimanche 12 mai. Le temple était plein à craquer. Le culte fut un moment de grâce, de joie et de partage. La prise de contact particulièrement chaleureuse. La greffe a déjà pris. Helena ne deviendra officiellement pasteure à Boulogne qu’en juillet prochain. Une petite attente, quelques semaines. Mais aussi de grandes attentes.

 

Sa prédication, que vous retrouverez plus bas, a porté sur l’appel de Dieu et notre façon d’y répondre – ou pas. Nous sentons-nous appelés ? Comment ? Par quels moyens ? A quels moments ? Avec qui ? Pour faire quoi ? Au fond, l’appel de Dieu ne tombe pas forcément du ciel, si l’on ose dire. Il a besoin de relais, de temps, de « décodeurs » parfois.

 

Or, cet appel de Dieu, n’est-ce pas dans les missions d’un pasteur de nous aider à l’écouter, à le comprendre, à le partager et à le mettre en pratique ? N’est-ce pas aussi, à bien des égards, le rôle d’une paroisse ? Le sens communautaire de la foi est essentiel. Nous ne sommes pas appelés seuls mais, bien souvent, en équipe, en groupe, ensemble, comme les pêcheurs dont parlent les évangélistes Matthieu et Marc dans les textes choisis par Helena lors de ce culte inaugural.

 

La foi est partage, échange, sa dimension sociale ne doit pas être oubliée. Et l’invitation qu’elle nous adresse, de lâcher prise, de nous laisser guider en confiance, de lancer des filets qui nous libèrent, compte parmi les enseignements les plus précieux de notre église. Nous aider à entendre l’appel de Dieu et à le vivre : une mission pastorale par excellence et une raison d’être pour les paroisses.

 

David Brunat, Président du conseil presbytéral