· 

Rapport moral 2017

En cette année 2017 à haute teneur symbolique, nous avons célébré comme il se devait le 500ème anniversaire du début de la Réforme. Cette année Luther a constitué une occasion privilégiée de faire mémoire de cet événement fondateur et surtout de réfléchir à l’actualité du message du père de la Réforme et au sens du protestantisme tel que nous le comprenons, le pratiquons, le vivons et parfois l’enseignons aujourd’hui.

Cette année a donné lieu, au plan national mais aussi à notre modeste mais robuste échelle paroissiale, à de belles initiatives :

- en mars, culte conférence avec Bernard Cottret autour des conversions de Luther, Calvin et Wesley. 

- en mai, visite du Paris Protestant - de l’Oratoire du Louvre et du monument à Gaspar de Coligny à la maison de Bernard Palissy et à statue d’Henri IV - : une belle manière d’aller à la rencontre des lieux, des personnages et des événements liés à l’histoire du protestantisme français.

- en septembre, dans le cadre des journées européennes du patrimoine, nous avons ouvert les portes de notre temple - avec à la clé un gros travail de recherche dans les archives de notre paroisse centenaire ! - et proposé un culte découverte du protestantisme. Depuis lors, nous sommes partie prenante du projet d’ouverture des lieux culturels organisé par le syndicat d’initiative de Boulogne.

Merci aux archivistes-historiens amateurs et aux bonnes volontés qui se sont improvisées avec talent et compétence guides-conférenciers d’un jour ou plutôt d’un week-end.

- en octobre, une délégation de 20 personnes s’est rendue à Strasbourg pour Protestants en fête.

Et tout au long de l’année, présentation des panneaux sur Luther et la Réforme.

Donc une année commémorative, festive … et spirituelle bien remplie !

Ce fut également une année d’ouverture, en communion pour ainsi dire avec « l’ADN » de notre paroisse et notre volonté d’ouverture aux autres, et en particulier aux autres communautés religieuses boulonnaises. Le dialogue inter-religieux a connu en 2017 d’importantes avancées, illustrées par notre participation le 30 avril à la cérémonie du souvenir à la synagogue de Boulogne, ou par la tenue depuis le printemps de réunions très riches et amicales avec les musulmans de la mosquée de Boulogne et les catholiques de la maison St François, initiative dont est né un calendrier inter-religieux Chrétiens / musulmans à Boulogne, que des représentants de la mosquée ont d’ailleurs pu distribuer au temple.

Au chapitre de l’œcuménisme, il convient de noter que le groupe oecuménique regroupant toutes les églises catholiques de Boulogne, l’église Eau vive, l’église orthodoxe, l’Armée du Salut et nous-mêmes est maintenant bien lancé et multiplie les événements. Le travail remarquable de Veronica Giraud, déléguée du doyenné à l’œcuménisme, et l’arrivée du Père Philippe de Morand facilitent les relations avec l’église catholique. Nous nous sommes retrouvés pour la traditionnelle veillée œcuménique en janvier ainsi que pour une nouvelle édition de la Journée Mondiale de Prière des Femmes en mars. Enfin, le mois dernier a eu lieu un débat sur l’œcuménisme à la maison Saint François autour de l’exposition Luther.

L’ouverture aux autres, c’est aussi, à l’échelle intra-confessionnelle, tout le sens des travaux du Consistoire Paris sud auquel nous appartenons. Les relations entre les huit paroisses du Consistoire sont excellentes, et nous multiplions les échanges et les retours d’expérience.

 

La solidarité entre les paroisses du Consistoire est une réalité vivante et diverse. Nous parlons, témoignons, prions ensemble … et nous nous rendons d’appréciables services, y compris des services religieux tels que ceux d’obsèques assurés par les pasteurs du consistoire dans les situations de vacance pastorale, comme ce fut le cas cette année à Auteuil. Une pastorale mensuelle réunit tous les pasteurs du consistoire ; des dîners rassemblant l’ensemble des Conseils Presbytéraux sont également organisés à l’initiative des paroisses volontaires, le dernier en date s’étant déroulé à Montrouge, où nous avons débattu de la question passionnante du témoignage ; chaque paroisse participe via son ou ses délégués à l’assemblée générale consistoriale annuelle. Et le point d’orgue de nos rencontres est le culte du Consistoire au début de l’été ; c’est ainsi qu’au mois de juillet, notre consistoire a accueilli le culte régional annuel dans les locaux de la paroisse de Versailles et des diaconesses de Reuilly.

Impossible de conclure ce rapide survol de l’année écoulée sans se féliciter du succès rencontré par nos événements « maison » - soirées Théophile et après-midi Nicodème, ou encore l’atelier liturgique, lieu de réflexion sur la dimension spirituelle et … rituelle de notre théologie.

Il convient également de souligner notre dynamisme cultuel. Les cultes - ordinaires, familiaux ou de fête – jouissent d’une fréquentation soutenue et régulière, même pendant les vacances. La catéchèse (avec près de 50 enfants à l’école biblique et KT), les confirmations et les actes pastoraux affichent également une grande vitalité.    

 

Je voudrais, au nom du Conseil, remercier et féliciter les innombrables bonnes volontés, talentueuses, joyeuses et entreprenantes, dont notre paroisse est si riche, qu’il s’agisse - au risque d’en oublier - des moniteurs et monitrices d’école biblique, des prédicateurs laïcs, des bénévoles « coups de pouce » en cuisine et à la logistique pour les fêtes de paroisse, des spécialistes du covoiturage, des jeunes (ou moins jeunes) parents qui sont si nombreux à s’impliquer dans notre communauté, de nos excellents musiciens du dimanche, avec une mention spéciale à nos catéchètes qui contribuent à l’animation musicale des cultes familiaux. Un grand merci aussi aux bénévoles de l’Entraide, aux parents scouts, aux scouts eux-mêmes qui apportent leur pierre à notre communauté, et « last but not least » à vos conseillers presbytéraux qui ne comptent pas leur temps et leur énergie dans ce ministère de service exigeant mais gratifiant.

 

Cette reconnaissance s’adresse également à nos donateurs fidèles ou plus ponctuels dont l’engagement financier est essentiel à la bonne marche de notre paroisse mais aussi à la vie de la Région et de l’EPUF dans son ensemble. Notre trésorière vous indiquera tout à l’heure que le nombre de donateurs nominatifs a baissé, de même que le montant des offrandes nominatives, mais que celui des collectes de culte a augmenté pour se rapprocher de l’objectif de 5 euros par personne et par culte que nous avions fixé.

Notre santé financière, signe de notre dynamisme et de notre solidarité, est réelle mais fragile, et, comme toujours mais peut-être plus encore en 2017, l’équilibre budgétaire a été difficile à atteindre. Nous ne devons pas relâcher nos efforts.

 

David Brunat

Président du conseil presbytéral

Cette assemblée générale a également vu l'élection d'un nouveau conseiller au conseil presbytéral : Olivier Thomas.