Profession de foi des catéchumènes

Cliquez sur "lire la suite" pour lire les professions de foi des jeunes
Cliquez sur "lire la suite" pour lire les professions de foi des jeunes

Hadrien, Emeric, Anaïs, Xénia et Thibaud, en demandant le baptême ou en confirmant le 15 mai dernier ont professé leur foi.

 

La lumière est douce, et il est agréable aux yeux de voir le soleil.

Si donc un homme vit beaucoup d'années, qu'il se réjouisse pendant toutes ces années, et qu'il pense aux jours de ténèbres qui seront nombreux; tout ce qui arrivera est vanité. Jeune homme, réjouis-toi dans ta jeunesse, livre ton cœur à la joie pendant les jours de ta jeunesse, marche dans les voies de ton cœur et selon les regards de tes yeux; mais sache que pour tout cela Dieu t'appellera en jugement.

(Ecclesiaste 11.7-11.10)

 

Je crois en un Dieu attendu, espéré par l'Homme.

Je crois en un Dieu silencieux, secret, tout-puissant.

Je crois en une idée qui relève les Hommes, insuffle une

flamme en eux, l'entretient, la remodèle. Une idée qui nous

fait douter, avancer, construire.

Je crois en Sa consolation, Sa préservation, Son règne, qui

nous accompagne à la fois seul, mais surtout ensemble.

Je crois à son chemin vers la Joie, l'Amour du prochain, le

Partage et la Grâce.

Je crois en sa Parole, et j'espère qu'elle nous gardera, nous guidera, jusqu'à la fin des temps.

Je crois en Dieu, l'Esprit Saint.

Hadrien Brunat

 

Entretenez-vous par des psaumes, par des hymnes, et par des cantiques spirituels, chantant et célébrant de tout votre cœur les

louanges du Seigneur

rendez continuellement grâces pour toutes choses à Dieu le Père,

au nom de notre Seigneur Jésus Christ,

vous soumettant les uns aux autres dans la crainte de Christ.

(Eph 5.19-21)

 

J’ai choisi ce texte car je trouve que la meilleure partie du culte

c’est de chanter. Cela montre la convivialité, la joie, l’allégresse qui se dégage de tous les paroissiens.

L’expression: « de tout votre cœur » m’a profondément touchée, car pour moi il faut faire les choses avec son

cœur, sans se forcer.

Je crois en Dieu, en l’esprit dans le ciel qui nous protège et nous regarde d’en haut.

Je crois en un Dieu qui est présent dans tout le ciel et toutes les galaxies et même au-delà.

Je crois en un Dieu qui baigne dans notre âme et dans notre cœur.

Je crois en un Dieu qui nous soutient et nous pardonne pour toutes les fautes que nous avons commises.

Je crois en un Dieu confident et à qui nous pouvons raconter tous nos problèmes.

Je crois en un Dieu qui, même quand on se demande où il est dans les événements tragiques, est là et nous écoutent.

Xenia Velay

 

Jésus dit encore cette parabole, en vue de certaines personnes se persuadant qu'elles étaient justes, et ne faisant

aucun cas des autres: Deux hommes montèrent au temple

pour prier; l'un était pharisien, et l'autre publicain. Le

pharisien, debout, priait ainsi en lui-même: O Dieu, je te

rends grâces de ce que je ne suis pas comme le reste des

hommes, qui sont ravisseurs, injustes, adultères, ou même

comme ce publicain; je jeûne deux fois la semaine, je

donne la dîme de tous mes revenus.

Le publicain, se tenant à distance, n'osait même pas lever

les yeux au ciel; mais il se frappait la poitrine, en disant:

O Dieu, sois apaisé envers moi, qui suis un pécheur. Je

vous le dis, celui-ci descendit dans sa maison justifié, plutôt

que l'autre. Car quiconque s'élève sera abaissé, et celui qui

s'abaisse sera élevé. (Luc 18, 9)

 

Cette parabole fait l’apologie de l’humilité.

Ainsi, le Pharisien, spécialiste des commandements et rites bibliques, n’est pas « en règle avec Dieu », car il s’est vanté

et enorgueilli de ses bonnes actions. Au contraire, le collecteur d’impôts, considéré à l’époque comme un paria

car il travaille pour l’occupant romain, est encensé car il se blâmait et demandait pardon pour ses péchés.

Je crois que Dieu nous accompagne au quotidien, et nous aide à surmonter les difficultés de la vie. La foi apporte une espérance, un espoir de salut en des temps sombres. Il ne faut donc pas juger sur les apparences; ce n’est pas la position dans la société qui caractérise la bonté et la foi.

Par conséquent, le collecteur d’impôts n’a pas à s’inquiéter, car Dieu est avec lui, et il connaît son vrai visage.

Cette parabole est donc un réquisitoire contre l’arrogance, elle met en valeur l’humilité.

Je crois que Dieu bénit les humbles, et les repentis.

Mais je crois toutefois qu’il peut pardonner à ceux qui ont pêché, et qui regrettent leurs actes, car Dieu est miséricordieux. Qu’importe notre foi, notre classe, notre origine, ou notre culture, Dieu nous considère tous

comme ses enfants, nous sommes sur un pied d’égalité, et devons rester unis.

L’humanité doit rester unie. Je le crois.

Emeric David

 

Je regardai, quand l'agneau ouvrit un des sept sceaux, et j'entendis l'un des quatre êtres vivants qui disait comme d'une voix de tonnerre: Viens.

Je regardai, et voici, parut un cheval blanc. Celui qui le montait avait un arc; une couronne lui fut donnée, et il partit en vainqueur et pour vaincre.

(Apocalypse 6, 1-2)

 

Il est difficile d’exprimer les raisons pour lesquelles j’ai envie de me faire baptiser. Mais alors comment en suis-je arrivée là ?

Je pense que c’est en côtoyant toutes ces personnes qui expriment leur foi en chantant, en priant, telle une famille.

J’ai appris le sens de l’entraide grâce à l’Église et au scoutisme, mais également le devoir de transmettre cet esprit de solidarité.

Il est certain que parfois j’ai pensé pouvoir me passer de cette communauté, mais je suis toujours revenue.

J’ai aussi pu douter de l’existence de Dieu, lorsque l’on regarde toute la violence, les maux et les catastrophes de ce

monde, et l’on se demande, pourquoi est-ce comme ça, n’y at-il pas quelqu’un pour empêcher tout cela ?

Mais je suis consciente que moi, je peux faire changer des choses, en transmettant autour de moi le message de l’amour

du prochain que j’ai reçu. Cette alliance est un engagement important, mais j’ai confiance car je suis dans une communauté que je connais.

Anaïs Delort

 

Ne refuse pas un bienfait à celui qui y a droit, Quand tu as le pouvoir de l'accorder.

Ne dis pas à ton prochain: Va et reviens, Demain je te donnerai ! alors que tu as de quoi donner.

Ne médite pas le mal contre ton prochain, Lorsqu'il demeure tranquillement près de toi.

Ne conteste pas sans motif avec quelqu'un, Lorsqu'il ne t'a point fait de mal

(Proverbes 3, 27-30)

 

Je crois en Dieu tout-puissant créateur du ciel et de la terre.

C’est grâce à lui que je suis ici aujourd’hui. Dieu m’accompagne dans ma foi tous les jours. La parole de Dieu m’éclaire.

Je me sens porté par la grâce du Seigneur. C’est lui qui me permet d’avancer.

Thibault Clément-Grancourt

Écrire commentaire

Commentaires: 1
  • #1

    Makeda Foret (mardi, 24 janvier 2017 11:52)


    It's actually a great and useful piece of information. I am satisfied that you just shared this useful information with us. Please keep us informed like this. Thanks for sharing.